Honoré de Balzac

Honoré de Balzac, le Titan - Le Napoléon de la littérature

 

la Puissance, la Littérature, l'Amour : Les trois passions de Balzac.

En tableau Balzac enfant, et sa petite soeur préférée Laura.

 Balzac 1SoeurHonoré est né à Tours, en 1799. C'est le fils de Laure et de Bernard-François Balzac, fournisseur aux armées.Il a un frère, Henri,et deux soeurs. Laure et Laurence. Il est élevé avec Laure chez une nourrice puis placé au collège de Vendôme. Là commencent ses rêves de grandeur, qui compensent peut-être les soucis (déjà) que lui cause l'esprit d'économie de sa mère : il a beaucoup moins d'argent de poche que ses camarades, et il en souffre. Sensible à l'indifférence maternelle, c'est un garçon joufflu, mélancolique et silencieux. Sa seule gymnastique est intellectuelle : il dévore tous les livres qu'il trouve sur son passage.

En 1814, on s'installe tous à Paris, en famille. Dans le vieux quartier du Marais. Une fois ses études secondaires terminées, Honoré commence son droit et entre en même temps chez un notaire. Il n'y perd pas son temps, voyez pourquoi ! Mille drames familiaux se nouent et se dénouent dans cette étude, qui nourriront plus tard son oeuvre. Il saisit là sur le vif " l'affreuse poésie de la vie " ( André Maurois ). Il acquiert aussi à cette époque cette gaieté et cette exubérance qui ne le quitteront plus même dans les pires périodes. A l'étude il fait rire ses collègues par ses jeux de mots, ses histoires " salées ", la façon  qu'il a de relever les ridicules et les bassesses d'autrui. Mais avec ça le travail n'avance guère. Il reçoit un jour, du premier clerc, le billet suivant: " M.Balzac est prié de ne pas venir aujourd'hui, car il y a beaucoup d'ouvrage ". 

Très jeune il aime les femmes, et les femmes l'aiment. Sa soeur Laure écrira : " Jamais homme n'eut le droit d'être fat  dès le début de sa vie ". Il en a le droit, mais il ne l'est pas vraiment. : trop enthousiaste pour être vaniteux.

0 2

 En 1819, mauvaise nouvelle : son père, âgé il est vrai de 73 ans, doit prendre sa retraite. La famille préfère s'installer à la campagne où tout est moins cher. Les voici donc à Villeparisis, où ils ne passent pas inaperçus. A la fois intelligents, drôles, fantasques, ils révolutionnent le petit village.

Puisqu'il veut être écrivain, la famille lui demande de faire ses preuves. On l'installe alors dans une mansarde de la rue Lesdiguières, près du Luxembourg.

Balzac voit naître un véritable don de dédoublement. " En entendant les gens, je me sentais leur guenille sur le dos, je marchais les pieds dans leurs souliers percés ;  leurs désirs, leurs besoins, tout passait dans mon âme, ou mon âme passait dans la leur. C'était le rêve d'un homme éveillé ".

voyance, donc, mais aussi soif de célébrité. Ce n'est pas avec son drame Cromwell que la gloire viendra. A Paris il écrit divers romans auxquels la famille participe un peu. Ils signe Horace de Saint-Aubain ou Lord R'Hoone (anagramme d'honoré). C'est l'époque de Clotilde de Lusignan et du Vicaire des Ardennes... Il écrit aussi des traités anonymes : Du droit d'aînesse et une Histoire impartiale des Jésuites.

A Valleparisis, il fait deux rencontres très différentes, mais qui seront très importantes pour lui. La première c'est Zulma Carraud, une amie de sa soeur Laure, qui restera pour lui une conseillère fidèle - peu écoutée parce que trop sage - et une sorte de statue du Commandeur. Avec cela la bonté même. L'autre rencontre cruciale celle-ci, c'est Madame de Berny. A suivre

 03

 

 

 

 

 

 

 

1789 - 20 mai : naissance à Tours d'Honoré de Balzac. Son père Bernard-François Balssa, né en 1746 dans la région d'Albi, ainé d'une famille de laboureurs, se  fait appelé Balzac depuis 1776 ; il est directeur de l'administration des vivres pour la région militaire de Tours.Sa mère, Anne-Charlotte-Laure Sallambier, née à Paris en 1778, a pour grand-père maternel un marchand de galons de la rue Saint-Denis.

1800 - 29 Septembre : naissance de Laure Balzac

1802 18 Avril : naissance de Laurence Balzac

1807Juin : Honoré qui a vécu chez une nourrice jusqu'à l'âge de deux ans, puis en pension à Tours, devient interne au collège des Oratoriens à Vendôme. Il y reste, sans rentrer chez lui, jusqu'en1813 ; durant cette période, sa mère vient le voir deux fois.

1813 - 22 Avril : Honoré quitte d'urgence le collège de Vendôme, semble-t-il pour surmenage. Il entre alors en pension à Paris et continue à ne pas vivre chez sa famille.

1816 - Novembre : Honoré, bachelier, s'inscrit en droit et, jusqu'en mars 1818, travaille comme clerc chez l'avoué Guillonnet-Merville.

1818 - Avril : Honoré entre comme clerc chez le notaire Passez et y reste jusqu'en Juin 1819 tout en continuant son droit.

1819 - Début août : Honoré qui a renoncé à la carrière juridique, s'installe seul dans una mansarde rue Les diguières. Il y accumule projets et ébauches philosophiques et littéraires.  1820 - Balzac achève un tragédie en vers : Cromwell. 18 mai : mariage de sa soeur Laure avec Eugène Surville.

1821 - Mai : Balzac s'associe avec le littérateur Lepoitevin de l'Egreville pour écrire et publier ensemble plusieurs romans. - 1er septembre : Laurence Balzac épouse Amand-Désiré de Montzaigle.

1822 - Début de la liaison avec Mme de Berny.

1824 - Débuts journalistiques - Mai : Annette et le criminel [ Argow le pirate ]
 
1825 - Mars : code des gens honnêtes, brochure anonyme.
- Avril : Balzac se lance, en collaboration, dans l'édition et la gravure. - 11 Août : Laurence meurt à vingt-trois ans après quatre ans de vie conjugale malheureuse.  Septembre : publication anonyme de wann-Chlore, et dernière des oeuvres dîtes " romans de jeunesse".
 
1826 - Balzac obtient son brevet d'imprimeur.
 
1827 - Juillet : il ajoute imprudemment à son activité d'imprimeur celle de fondeur de caractères.
 
1828 - Avril : à court d'argent, Balzac laisse sa fonderie à un des fils de Mme de Berny, Alexandre
 (grâce auquel elle devient prospère). Août : Balzac cède son imprimerie à son associé Barbier. Ce double échec, allégé pourtant par la générosité de Mme Berny qui ne réclame pas l'argent que son amant lui a emprunté, laisse à  Balzac une dette de plus d'un million de nos francs.Son principal créancier et sa propre mère.
Septembre - Octobre : retour à la littérature : pour écrire son roman historique Le gars [Les Chouans]. Balzac séjourne à Fougères.  
 1829 - Publications des premières oeuvres de la future Comédie humaine : Les Chouans ( signés "Honoré de Balzac" Avril ) et physiologie du mariage  (anonyme, décembre).  19 Juin : mort du père, agé de 83 ans. Octobre : Balsac rédige la nouvelle "La maison du Chat qui pelote"
 
 1830 - Avril publication chez Louis Mame de Scènes de la vie privée ; 1er volume les dangers de l'inconduite ; 2ème volume Gloire et malheur et la femme vertueuse. Séjours en Touraine et voyage sur la Loire jusqu'en Bretagne avec Mme de Berny. Intense activité journalistique.
 
1831 - Publication remarquée de la peau de chagrin. Gosselin publie les romans et contes philosophiques et douze nouvelles dont le Chef-d'Oeuvre inconnu.
 
1832 - Premiers échanges épistolaires avec Mme Hanska
 
1833 - Première rencontre avec Mme Hanska en Suisse.Editions de Louis Lambert, le médecin de campagne. Etudes de moeurs au XIXème Siècle, publiées chez Mme Béchet contenant l'édition originale d'Eugénie Grandet.
 
1834 - A Genève, début de la liaison avec Mme Hanska.
 
1835 - Dernier séjour chez Mme de Berny, qui meurt l'été suivant. 24 Décembre : Balzac prend le contrôle de la Chronique de Paris.
 
1836 - Abandon de la Chronique de Paris, et laisse presque 50 000 frrancs de dettes. Voyage à Turin pour échapper aux créanciers. Publication par épisodes de la vieille fille dans le quotidien d'Emile de Girardin La Presse : c'est le premier roman-feuilleton de l'histoire littéraire. 
 
1837 - Balzac aggrave son endettement en achetant une maison à Sèvres, "les Jardies". Contes drolatiques, dernière série : César Birotteau.
 
1838 - Important séjour chez Georges Sand à Nohant.
 
1840 -Interdiction immédiate de la pièce Vautrin pour raisons politiques. Saisie immobilière de Jardies. Publie presque seul la Revue Parisienne
Z. Marcas, études sur Mr Beyle. Balzac s'installe au village de Passy. Autre nouvelles; Pierrette suivi de Pierre Grassou.
 
1841 - Mars : le curé de village. Signature du contrat de publication de La comédie humaine. Décès de M.Hanski.
 
1843 - séjour à Saint-Pétesbourg auprès Mme Hanska, que Balzac n'avait pas revue depuis 1835.
 
1846 - Balzac achète rue Fortunée (actuelle rue Balzac) l'hôtel ou il compte s'installer lorsqu'il aura épousé Mme Hanska. Achèvement des seize volumes de la Comédie humaine.
 
1847 - Le cousin Pons en feuilleton. Balzac arrive chez Mme Hanska en Ukraine et y demeure jusqu'à la fin janvier 1848.
 
1848 - Balzac à Paris assiste à la Révolution. La marâtre, seul succès théâtral (à cause des évènements) remporté par Balzac de son vivant.
 
1849 - Balzac malade passe l'année avec Mme Hanska sans regagner Paris. Il n'écrit plus.
 
1850 - Balzac épouse Mme Hanska en Ukraine. Après un voyage épouvantable, les époux arivent à Paris : le romancier s'affaiblit rapidement.
18 Août : Balzac meurt peu avant minuit. Son dernier visiteur a été Hugo, qui l'a trouvé inconscient. Balzac laisse inachevées des dizaines d'oeuvres, dont les paysans, le Député d'Arcis, Les petits Bourgeois. Il ne verra jamais sa pièce Mercadet pour Frédérique Lemaître, créée en 1851 dans un texte défiguré par Dennery.
 
.../...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 12/12/2018