Fédor Dostoïevski


CONDAMNE A MORT   Le Tsar le gracie au dernier moment et l'envoie au bagne.

DEVORE PAR LE JEU Il vajusqu'à miser les bijoux de sa femme.

MYSTIQUE SOLITAIRE Il se range sous la bannière du Christ et de la Sainte Russie.


   1820 Naissance de son frère Michel.

1821 Naît le 30 octobre, à Moscou

1822 Naissance de sa soeur, Varia.

1825 Naissance de son frère André.

1829 Naissance de ses soeurs Véra et Lioubov.

1831 Naissance de son frère Nicolas.

1837 Mort de sa mère.

1838 Entre à l'école du Génie.

1839 Mort de son père. Première crise d'épilepsie.

1841 Ecrit 2 drames : Marie Stuart et Boris Godounov.

1842 Sous-lieutenant.

1843 Traduit Eugénie Grandet.

1844 Traduit La dernière Aldini de Sand. les pauvres gens. Le Double. Monsieur Prokhartchine.

1847 Roman en neuf lettres, La logeuse.

1848 Polzounkov, Les nuits blanches. Se lie avec Spiechnev et Petrachevski.

1849 Arrêté pour complot antistariste. Condamné à quatre ans de bagne.

1850 Déporté en Sibérie dans la forteresse d'Omsk.

1854 Affecté comme simple soldat à Sémipalatinsk.

1855 S'éprend de Marie Issaïev. Nommé sous-lieutenant.

1857 Un petit héros. Epouse  Marie Issaïev. Rétabli dans ses droits nobiliaires.

1859 Le rêve de l'oncle. Voyage en Europe.

1860 Première parution de ses oeuvres en librairie. Lance la revue Le temps.

1861 Humiliés et offensés.

1862 Souvenirs de la maison des morts. Liaison avec Polia Sousslova.

1863 Interdiction du Temps. Voyage en Europe avec Polia. Rencontre Tourgueniev.

1864 Le Sous-sol. Lance la revue L'Epoque. Mort de sa femme et de son frère Michel.

1865 Fin de l'Epoque. Voyage en Europe. Se ruine au jeu.

1866 Crime et châtiment. Le joueur.

1867 Epouse Annie Snitkine. Voyage en Europe.

1868 L'idiot. Mort de sa fillette de 3 mois.

1869 Naissance de sa fille Lioubov.

1870 L'Eternel mari.

1871 Retourne en Russie. Naissance de son fils Fiodor.

1872 Les possédés.

1873 Rédacteur en chef du Citoyen.

1874 Quitte Le Citoyen.

1875  L'Adolescent. Naissance de son fils Alexis.

1876 Lance le journal d'un écrivain.

1877 Le songe d'un homme ridicule.

1880 Les frères Karamasov. Discours d'hommage à Pouchkine.

1881 Meurt le 28 Janvier.

.../...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 17/08/2017